Dr Héloïse MARCHE-SOLIGNI et Dr Alain DURET

Spécialistes qualifiés en Orthodontie (enfant, adolescent et adulte)

1 rue Pouchet - 76000 ROUEN

02 35 71 92 39

L'orthodontie posturale s'intéresse à la posture du patient, d’un point de vue musculaire, squelettique et dentaire simultanément

Posture et Orthodontie

La posture est la position du corps, l’attitude, qu’elle soit volontaire ou non. Son importance est essentielle dans le développement morphologique général.

La tête est le sommet de cet édifice squelettique. Or Les fonctions oro-faciales (respiration, mastication et déglutition) ont un effet direct sur la formation et le développement des structures de la face, notamment de la bouche, de la mâchoire et des arcades dentaires.

  • La mâchoire du haut constitue le plancher des fosses nasales, point d’entrée de l’air. Une respiration buccale; en diminuant la ventilation risque d’entraîner une insuffisance de développement du palais.
  • Par ailleurs nos mâchoires ne se développent qu’à condition de travailler suffisamment. Les puissants muscles masticateurs stimulent le développement de leurs bases osseuses.

Relation entre mâchoires trop étroites et mauvaise posture

Un palais insuffisamment développé va entraîner une compensation par la mâchoire inférieure. Une asymétrie posturale peut s’installer, avec un système de contraction exagérée de certains muscles du corps.
Les postures adoptées par l’enfant influencent aussi la croissance faciale et donc la position des mâchoires en occlusion (fermeture).

  • Veillez à ce qu’il soit bien en face de son bureau et de son cahier.
  • Lorsqu’il joue, évitez qu’il ne soit recroquevillé sur lui-même dans une attitude peu propice à une bonne respiration.

Apport de l’orthodontie

Lors du premier entretien et de l’examen de l’enfant, l’orthodontiste sera attentif à la posture du patient.

Une étroitesse des mâchoires est un signal à prendre en compte afin de déterminer son impact éventuel, ainsi que les traitements à entreprendre.
Une rééducation posturale donnera des repères sur la position du dos et sur la position que doit avoir la tête par rapport au cou.


Nos conseils :

  • Stimuler ou relancer la croissance des mâchoires suppose d’agir précocement, éventuellement dès l’âge de 3 ans.
  • Si nécessaire les troubles de ventilation, déglutition et de mastication que présente le patient seront à corriger dans le cadre d’une prise en charge globale.

Dernière mise à jour le 06/11/2017

Fiches patients

Le site du cabinet dentaire a été réalisé par Webdentiste.fr